logo

connexion

contact

facebook

adherer

Un mois de septembre animé à la réserve !

Flamme RNLe Festival de Loire s’est terminé, après 5 jours passés dans les jardins de la Charpenterie...

Il y avait moins de monde que sur les quais, mais le public, néanmoins bien présent, a pris le temps de découvrir la grande maquette sur le fonctionnement de la rivière du Loiret et d’observer la vie des petites bêtes aquatiques, bien souvent méconnue. Ce fut aussi l’occasion d’inaugurer notre nouvelle exposition et la flamme aux couleurs de la réserve, toutes deux destinées à renforcer l’identité visuelle de la réserve sur les différents stands auxquels nous participons.

Nous profitons pour remercier chaleureusement les collègues et les nombreux bénévoles qui  ont aidé l’équipe de la réserve, de la préparation au démontage ! Un merci tout particulier à Didier Papet, notre vice-président, pour son investissement dans la longue préparation de cet événement et son enthousiasme pour faire de ces journées une belle fête pour l’accueil des scolaires et du grand public.

 

                                                              Festival de Loire 2017 Maquette Loiret    Panneaux RN sur stand

 

 

Journées BioMareau

Le mois de septembre se termine avec les journées BioMareau, dédiées à la vulgarisation scientifique des travaux menés depuis plus de 5 ans sur les îles de Mareau avec des organismes de recherche, tels que l’INRA, l’IRSTEA, l’Université de Tours…
Afin de découvrir l’originalité de ces îles, des pontons flottants ont été installés, ce qui a permis au public d’accéder jusqu’au centre du lit du fleuve. Un point de vue différent sur la Loire garanti !
Au programme, chargé, de ces journées : accueil de scientifiques, d’élus, de partenaires, mais aussi de classes et du grand public durant le WE.  Bref, un temps fort majeur dans la vie de la réserve naturelle de Saint-Mesmin au cours de cette année 2017 !

                                                                   BioMareau PasserelleBioMareau

 

Un inventaire des petites bêtes de l’eau

Gammares, larves d’éphémères et de libellules, punaises aquatiques… peuplent la Loire et sont des maillons essentiels de la chaîne alimentaire. Ces petits bêtes, regroupées sous le terme scientifique de « macro-invertébrés benthiques », sont aussi pour certains des indicateurs de la qualité de l’eau.
Aussi, avec l’aide de M. Mangot, hydrobiologiste à la DREAL Centre-Val de Loire et membre du Conseil scientifique de la réserve naturelle, nous avons débuté un inventaire de ces espèces méconnues. Trois campagnes de prélèvement par année (au printemps, été et automne) devraient permettre d’avoir une idée plus précise des espèces présentes en Loire, dans la réserve naturelle.
La première campagne a eu lieu au mois d’août et a mis en évidence l’omniprésence d’un Gammare de belle taille, originaire du Danube, qui a colonisé l’ensemble de la Loire. La Corbicule, petite palourde asiatique dont les coquilles jonchent le lit du fleuve a également été récoltée en nombre. Plus intéressantes sont les larves d’éphémères, qui restent sous les pierres dans des zones de courant pendant une année, pour ne vivre ensuite que 1 à 4 heures sous leur forme adulte, juste le temps nécessaire pour se reproduire.
Cet inventaire, outre le fait d’enrichir la connaissance de la biodiversité sur le territoire de la réserve, devrait aussi permettre de mettre en évidence l’impact des pollutions liées à la traversée de l’agglomération orléanaise. En effet, certains groupes d’espèces, comme les Ephémères et les Plécoptères, sensibles à la pollution, sont présents à l’amont d’Orléans, mais ils n’ont jamais été recherchés à l’aval.
Il faudra attendre une année complète de relevés pour avoir les premiers éléments de réponse et voir si cet inventaire nous réserve quelques belles surprises !

Inventaires petites bêtes

Se connecter