Loiret Nature EnvironnementBandeau Site internet
Qui sommes nous ? Eduquer et sensibiliser Inventaires et experises Réserve naturelle de Saint-Mesmin Nos projets Agenda
   

 

 

 

Foire aux questions
souligné

   

 

 

Trouver un oiseau sauvage au sol : quels gestes adopter ?
     
 

Ah … ! Le printemps ! Comme chacun sait, l'époque est propice aux parades amoureuses de bon nombre d'oiseaux. Lorsque celles-ci apparaissent, il n'est pas rare de trouver quelques semaines plus tard un nid rempli d'oisillons dont quelques-uns… par terre ! Alors, même si le premier geste qui vous vient à l'esprit est de les prendre sous votre aile, sachez que la première intuition n'est pas forcément la meilleure. En effet, un oisillon continue très souvent d'être nourri par ses parents hors du nid même s'il ne sait pas encore voler. Si l'idée vous vient de le recueillir, ce dernier peut s'imprégner de vous et perdre la totalité de son instinct sauvage. Voici donc quelques conseils, ainsi que les gestes à effectuer en fonction de la situation dans laquelle vous vous trouvez.

 

 

 

 

 

 

 


 



Jeune martinet tombés au sol.
J. Dumont

Tombé du nid …

  1. Les idées reçues sont tenaces mais sachez qu'un oiseau n'a pas ou peu d'odorat. Le prendre délicatement dans vos mains pour le remettre dans son nid n'aura aucune incidence sur le comportement de ses parents.
  2. Si c'est un jeune hibou ou un passereau, reposez l'oiseau sur une branche en hauteur, à l'abri des prédateurs domestiques. Ses parents le retrouveront pour le nourrir.
  3. Pour les hirondelles et les martinets : prendre l'oiseau et le remettre dans son nid d'origine ou dans un nid occupé par des jeunes de la même espèce. Les parents s'en occuperont.








 


 

Blessé ?

En vous promenant dans la nature, vous pouvez rencontrer un oiseau à terre, blessé. Dans la majorité des cas, transporter l'oiseau au centre de soins le plus proche de chez-vous reste la meilleure des solutions. Toutefois, quelques précautions s'imposent, notamment pour la capture et le transport de l'animal. Celui-ci doit être manipulé avec délicatesse et douceur. Le prendre avec une serviette reste la méthode la plus appropriée pour éviter tout incident (griffure de serre, pincement de bec…). Pour le transport, déposez l'animal dans un carton (jamais en cage, au risque de provoquer certaines blessures), avec un tissu épais ou du journal au fond pour que l'oiseau puisse s'y agripper et éviter ainsi sa fatigue. Percez quelques trous pour une bonne aération. Attention également à la température : les oiseaux y sont très sensibles et peuvent très rapidement tomber en hypothermie. Un minimum de 20 degrés est donc conseillé.

Tout d'abord, essayez de nourrir l'oiseau en question. Pour les rapaces, le cœur ou la joue de bœuf en morceaux de 1cm3 trempé dans de l'eau feront l'affaire. Les granivores, eux, peuvent être nourris avec du jaune d'œuf dur en miettes mélangé à de la biscotte pour les jeunes. La nourriture pour perruche (millet, orge) convient aux adultes. Un aliment spécial, appelé " granivores-insectivores ", est disponible en animalerie pour les oiseaux insectivores. Il ne faut jamais forcer un oiseau à boire, au risque de le noyer. En cas de blessure visible ou de fracture ouverte, la plaie peut être désinfectée à la Bétadine. Attention : ne jamais utiliser d'alcool à 90 ° !


Enfin, il nous faut rappeler que la Maison de la Nature n'est pas un centre de soins et que, faute de temps et d'équipements matériels adéquats, nous ne pourrions prendre soin d'un éventuel animal.
Les centres de soins les plus proches à contacter se trouvent à proximité de Vierzon : 02 48 71 35 15 et à Fontaine-la-Gaillarde :
03 86 97 83 42.

























ligne
Plan du site - Téléchargements - Partenaires
ligne
Copyright © 2014 - Tous droits réservés Loiret Nature Environnnement
Réalisation : Chris-creation.com

Mise à jour 08/05/14